Blog de la confrerie de la quintefeuille

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 22 mai 2016

Pescheray: un dimanche du mois de Mai

Replay de l'infiltré du dimanche (LMTV)

Lire la suite...

samedi 10 janvier 2015

Article OUEST FRANCE 6 janvier 2015

Un bien bel article a été publié cette semaine. Avec tous nos remerciements associatifs aux colporteurs du Maine et d'ailleurs.
OF2015janv06_1

OF2015janv06_2

OF2015janv06_3

tir a l arc archers

Pescheray en fevrier MMXV

Saint-Remy-du-Val en mars MMXV.

Calendrier consulter nos dates:

http://www.confreriedelaquintefeuille.fr/



Tous nos remerciements au journal OUEST FRANCE.

Sillé le Guillaume

lundi 20 octobre 2014

Le tir au papegeai

Les compagnies d’archers et d’arbalétriers apparaissent à partir 12e siècles dans les “bonnes villes”du nord de la France et connaissent un grand essor lors des troubles de la guerre de Cent ans.

Parallèlement à leur création se développe, le tir au papegaut ou papegeai.

Le papegaut (“papagai” en allemand) désigne en ancien français le perroquet, oiseau exotique aux couleurs vives, idéal pour constituer une cible.
On usait bien sûr d’un oiseau en bois ou en métal, fixé sur une lance arrimée par des haubans au sommet d’une tour, ou placé en haut d’un grand arbre.
Qui l’abattait était proclamé roi du papegaut.

C’est un moyen pratique pour les échevins des villes fortifiées d’entrainer et d’entretenir une milice urbaine apte à défendre les murs de la cité.
papegeai

Lire la suite...

jeudi 2 mai 2013

Calendrier 2013 [provisoire]

Une nouvelle saison va bientôt s'ouvrir. Pendant que la nature dort encore, les petites mains de la confrérie se préparent..

  • 27 février, animation pédagogique au centre social des quartiers Sud ( le Mans )


  • 19 mai marché médiéval d'Arville (41)
http://www.commanderie-arville.com/

  • 2-3 Juin--> Animation à St Cosmes en Vairais


  • 8-9 juin , les rendez-vous de la Quintefeuille à Pescheray (Le Breil Sur Merize 72 ).
http://www.pescheray.com/
  • 21 juillet animation médiévale au château de Sillé le Guillaume (72).
http://www.tourisme.sille-le-guillaume.fr


  • 31 aout -1 septembre, fête médiévale de St Calais (72)

Pescheray ; ARVILLE ; Calendrier

lundi 29 octobre 2012

Vènerie au parc de Pescheray

Oyez, oyez !! En ce jour du XXX novembre MMXII, nous fêtons Saint André . Comme les cieux s'annoncent relativement clément et que l'on entend les bêtes dans les bois, le veneur s'en va quête d'ouvrage. Petits et grands le retrouverons dans le parc, occupé au produits de sa chasse. Près des loups ou des sangliers, évitant l'ours, saurez-vous le dénicher? Guérin Heurtevilain a beaucoup à vous apprendre, petits enfançons et pèlerins d'automne...

c39_616.jpg





c47_616.jpg





venerie_berry.jpg

Il s'agit ci-dessus plus précisément de la curée, au moment où l'un des chasseurs, à droite, achève de sonner l'hallali.
Les chiens dépècent le sanglier. La scène se déroule au centre d'une forêt dont les arbres sont encore en feuilles.
La meute est représentative des modes de chasse de la vénèrie du sanglier, bête féroce pour les chiens et les veneurs selon Gaston Phoebus

Le limier est tenu en laisse, alors que les autres chiens , chien baud, alan vautre ( dogue) et lévrier participent à la curée.

Les veneurs portent à la ceinture les guides, lanières de cuir qui attachent les chiens par deux avant la chasse, ils portent l'épieu et le cor de chasse symbole de leur fonction.

On peut prendre un peu de recul avec cette enluminure , car les veneurs portent des couleurs très vives , ce qui n'est pas recommandé pour la chasse, de plus censé illustrer le mois de décembre , la forêt porte encore tout son feuillage.

La curée est un terme de chasse qui désigne une cérémonie qui suit la mise à mort de l’animal.

Cette cérémonie est destinée à rendre hommage à l'animal de chasse et à récompenser les chiens.
On sonne alors à nouveau les fanfares sonnées au cours de la chasse de manière à en rappeler les épisodes.
Puis, pendant que les chiens « font curée », si l’animal est donné en entier il est dit que la meute est « mise en curée ».
Et on sonne d'autres fanfares dédiées aux veneurs présents.

Ce terme désigne la chair, les os et les entrailles des grands gibiers abattus qui sont distribués aux animaux en récompense lors de cette même cérémonie.

Il existe trois types de curées :

  • la curée chaude, réalisée tout de suite sur place ;
  • la curée froide, réalisée plus tard dans un lieu de rendez-vous ;
  • la curée aux flambeaux, réalisée la nuit

(Sources: BNF, Très Riches Heures du duc de Berry, ....)

Pescheray