Blog de la confrerie de la quintefeuille

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 1 mai 2017

La confrérie au Manoir de la Cour ( 30 avril 2017)

La confrérie de la Quintefeuille a eu la chance d'être invitée au Manoir de la Cour, à Asnières sur Vègre. Un lieu vraiment intéressant, une équipe sympathique, un très bon dimanche. Le public, sympathique, a réservé un très bon accueil à nos présentations d'atelier. Le chanoine du Mans peut être fier de ses gens !

Asnières sur Vegre

Article de Ouest-France

La confrérie y retournera dimanche 25 juin: à vos agendas !

les Rendez-vous du Moyen-âge au manoir de la cour

dimanche 22 mai 2016

Pescheray: un dimanche du mois de Mai

Replay de l'infiltré du dimanche (LMTV)

Lire la suite...

dimanche 3 avril 2016

Ouverture du Manoir de la Cour

La confrérie de la Quintefeuille a eu la chance d'être invitée pour l'ouverture du Manoir de la Cour, à Asnières sur Vègre. Un lieu vraiment intéressant, une équipe sympathique, un très bon weekend.

Asnières sur Vegre

Article de Ouest-France

le manoir de la cour

lundi 11 mai 2015

Historique du château de lassay au XVème siècle

La présence du château est attestée dès le XIIème siècle, il occupe une place stratégique dans le Maine car c’est un château qui garde la frontière des duchés de Bretagne et de Normandie.

En 1417, les anglais l’auraient en partie détruis, depuis 1404 le château est aux mains de Charles de Vendôme, mais ses terres sont confisquées en 1420 par le dauphin Charles (futur roi Charles VII) car il s’est allié avec l’ennemi.

C’est Jehan de Vaux capitaine de Mayenne qui prend possession de la forteresse de Lassay.

En 1422, devant l’impossibilité de tenir le château face aux anglais qui occupent la Normandie, Yolande d’Aragon, comtesse du Maine et d’Anjou ordonne son démantèlement, il est courant à l’époque de neutraliser des châteaux en détruisant certaines parties pour éviter que l’ennemi s’y installe.

En 1452, Jehan II de Vendôme récupère les terres confisqués à son père et entre 1457 et 1458 fait reconstruire son château.

En 1462 ce seigneur est en procès au parlement de Paris avec les habitants du bourg au sujet du droit de guet auquel il veut les contraindre.Le château ayant été longtemps inefficace les sujets de Lassay refusent de se plier à l’obligation de monter la garde aux remparts.( Arch nat X2a,32, plaidoirie du 8 mars 1462)

Automne 1467, la basse Normandie est occupée par les bretons, la forteresse de Domfront distante de 23 km est occupée par l’ennemi. Pour protéger les frontières du Maine , Louis XI envoie Guérin le Groing tenir garnison à Lassay avec sa compagnie d’ordonnance.

En 1470, des travaux de maçonnerie assez important sont entrepris .Un dénommé Hubert Landry accusé et convaincu de divers vols est condamné à une amende et taxé « pour sa pauvreté » à la somme de 30sols et à servir comme manœuvre les maçons du chastel.

En 1485, Jehan Forget , maréchal ferrant de Lassay fait les ferrures des fenêtres de la tour de dessus le moulin.

En 1497, Jamyn Loret et Guillaume Canu , deux maçons refont les fossés et Emery Ogier refont le pont du chastel.

La proximité de la frontière bretonne et les incertitudes de l’allégeance du duché au roi de France explique l’entretien de l’aspect militaire de la forteresse. Elle illustre les modes de fortification de la fin de la guerre de cent ans, avec l’apparition des premières meurtrières adaptées à l’artillerie tout en maintenant des courtines hautes et contrôlées par de nombreuses tours.







Château de Lassay

samedi 10 janvier 2015

Article OUEST FRANCE 6 janvier 2015

Un bien bel article a été publié cette semaine. Avec tous nos remerciements associatifs aux colporteurs du Maine et d'ailleurs.
OF2015janv06_1

OF2015janv06_2

OF2015janv06_3

tir a l arc archers

Pescheray en fevrier MMXV

Saint-Remy-du-Val en mars MMXV.

Calendrier consulter nos dates:

http://www.confreriedelaquintefeuille.fr/



Tous nos remerciements au journal OUEST FRANCE.

Sillé le Guillaume

lundi 20 octobre 2014

Le tir au papegeai

Les compagnies d’archers et d’arbalétriers apparaissent à partir 12e siècles dans les “bonnes villes”du nord de la France et connaissent un grand essor lors des troubles de la guerre de Cent ans.

Parallèlement à leur création se développe, le tir au papegaut ou papegeai.

Le papegaut (“papagai” en allemand) désigne en ancien français le perroquet, oiseau exotique aux couleurs vives, idéal pour constituer une cible.
On usait bien sûr d’un oiseau en bois ou en métal, fixé sur une lance arrimée par des haubans au sommet d’une tour, ou placé en haut d’un grand arbre.
Qui l’abattait était proclamé roi du papegaut.

C’est un moyen pratique pour les échevins des villes fortifiées d’entrainer et d’entretenir une milice urbaine apte à défendre les murs de la cité.
papegeai

Lire la suite...

samedi 12 juillet 2014

Dimanche au château de Sillé le Guillaume

Retrouvez la Confrérie de la Quintefeuille au château de Sillé le Guillaume.

Dimanche 20 juin 2014, de 10h à 18h.

affiche 2014


Comme l'an passé, les consoeurs et confrères se démèneront pour donner vie au château quelques heures, aidés en cela par un cadre magnifique, un public agréable, un soleil radieux (pour lesquelles nos prières sont ferventes), mais aussi par la musique de nos amis de la Compagnie A plaisir.

La compagnie A Plaisir. http://www.aplaisir.org - www.vimeo.com/aplaisir

Le château de Sillé le Guillaume.



Un peu plus sur le château...

Sillé le Guillaume.

500 ans de la chapelle au logis de Moullins

La confrérie a passé un agréable moment au Logis de Moullins pour l'anniversaire mémorable de la Chapelle. Malgré la pluie et le vent, l'accueil fût plus que chaleureux et les tablées réjouissantes ! C'est avec tous nos remerciements que nous saluons les propriétaires et les bénévoles. Nous remercions aussi les intervenants et artisans, ainsi que nos frères d'armes et de bivouac.
Le logis de Moullins


L'ost de l'hast

L'évènement .

samedi 7 juin 2014

Quinzième marché médiéval de la commanderie templière d'Arville

A lire dans la presse:

CaptureArville.JPG


http://www.commanderie-arville.com/


ARVILLE

Corvée pour Jean Le Vayer ,sire de Pescheray

Jour de corvée pour les confrères et consoeurs.
Conviés par le seigneur de Pescheray, Jean le Vayer, tous se mettent au travail de bon matin.
Quelques arbres abattus, comme en d'autre temps nos bucherons.

Couper, débarder, écorcer, faucher.... Chacun a fort à faire durant cette chaude journée.
Le soir au bivouac, l'hypocras et l'ale sont appréciés.
Quand la nuit tombe, et que le paon éteint son chant, c'est le calme qui revient.
La nuit se lève, et alors que les confrères sont massés près du feu, les loups se font entendre au loin dans la forêt....

Quelques images.
10367714_780548198629549_5522638449452522341_n.jpg

10376099_780550571962645_8478757290365571385_n.jpg

10390131_780548781962824_438352340785187692_n.jpg

10252183_780550555295980_420294519206449759_n.jpg

10297823_780548488629520_3725357150570354978_n.jpg

10384050_780548388629530_207749160523350492_n.jpg

10298880_780548958629473_1056488405260336232_n.jpg

bucheron

dimanche 1 juin 2014

La confrérie trouve sa caverne !

Il y a quelques temps, la troupe s'était mise en recherche d'un lieu pour poser ses balluchons entre deux périples.

Après de multiples péripéties, et avoir profité de la grange du père Gouin plus longtemps que raisonnable, les confrères ont trouvé une jolie caverne où entreposer le matériel au sec.


Nos remerciements chaleureux à la commune de Lombron qui met à notre disposition un local pour stocker notre matériel associatif.
La confrérie de la Quintefeuille se réjouit de poursuivre les échanges avec le village, où nous avons de bons souvenirs d'animation, en particulier avec l'école maternelle/élémentaire.

Lombron

jeudi 1 mai 2014

Hébergés à Saint Mesmin

Alors que confrères et consoeurs font route dans l'ouest, surpris par la pluie, le froid et la faim, les compagnons, en nombre réduit, trouvent refuge au château de Saint Mesmin.
Si la route fût longue pour tous, elle le fut davantage pour Bietriz dont l'attelage ne connaissait point les chemins.
En la place forte ils trouvent campements et compagnons de l'Europe entière.
Le gîte partagé n'est pas de refus et malgré les intempéries, le froid, de bons moments sont partagés.
Même lorsqu'on ne parle pas la même langue, il est bon de trinquer avec des compagnons souriants et bruyants!
Que de talents variés parmi les convives ! Chants et défis sont légions !
Le bivouac est néanmoins mis à mal parfois par le froid et le vent, et les recettes doivent s'adapter aux circonstances.
C'est presque en grelottant que la confrérie de Quintefeuille se réjouit de pouvoir manger la recette de la Poule à la cuisse qui fume.
Mais il en faut plus pour décourager la Quintefeuille, et malgré le froid, la troupe tient bon.
Après deux jours de repos, il faut reprendre la route....

RECM14_1.JPG

Lire la suite...

jeudi 24 avril 2014

Visite à Sainte Suzanne

Les beaux jours reviennent , c'est le moment pour les Quintefeuille de sortir de l'hiver.

Alors une partie de l'association s'est mise en route vers Sainte Suzanne afin d'arpenter les rues de la vieille cité et de visiter sa forteresse.

Nous avons donc suivi les traces d'Ambroise de Loré et d' Hubert de Beaumont.

Une journée très sympathique même si les nuages et un certain crachin mayennais étaient au rendez vous.

Mais comme vous le constaterez sur l'enluminure ci-dessous, le soleil a fini par poindre , réjouissant les Quintefeuilles qui s'épanouissent sous ses doux rayons.

groupeSteSuz.jpg





Sainte Suzanne

Roseaux

La fin de l'hiver et ses ouvrages....

Alors que les consoeurs et confrères pensent de plus en plus au bordage et que chacun a hâte de se mettre au travail, voici que se présente une occasion.
De beaux roseaux à couper, à fagoter.
Une dure journée de labeur en plein air pour un résultat qui attendra à l'abri les prochaines constructions.
roseaux1

roseaux2.jpg

roseaux3.jpg

Bordage

mardi 11 février 2014

Stage bardeaux

Dans le cadre de notre projet Bordage nous avons réalisé le Samedi 25 Janvier un stage de fabrication de bardeaux.

Grâce à l'Association des Maisons Paysannes de France et particulièrement à Mr Alain Rocheron et Mr François Pasquier, nous avons pu débuter la fabrication de nos bardeaux pour notre future chaumière.
Après un cours théorique le matin nous sommes passés à la pratique l'après-midi.
Armés de nos mailloches, planes, scies et départoir nous nous sommes attelés à la découpe, la séparation et la taille de nos bardeaux.
Chevauchant nos bancs d'ânes nous donnions forme à ces morceaux de bois qui couvriront notre future maison.
Une journée enrichissante qui a donné des idées à certain de réaliser des bardeaux en sortant de leur travail...

Plane

Merci aux formateurs des maisons paysannes de France. http://pays-de-la-loire.maisons-paysannes.org/



Les membres de l'association contents de leur stage.

Groupe bardeau bordage

samedi 1 février 2014

Bulletin des associations de Lombron

Publié récemment dans le bulletin des associations de la commune de Lombron (72)


bulletin Lombron

Lombron

http://www.mairie-lombron.fr

dimanche 12 mai 2013

Fabrication d'une échoppe

Les artisans et petites mains se préparent pour les prochains marchés.

Il faut pouvoir présenter ses produits, son travail, son savoir faire.

L'idée d'une échoppe fait son chemin et les confrères et consœurs mobilisent leurs savoirs.

Un bel objet que celui-ci, dont nous aurions grandement l'usage assurément.

Capture.JPG

Et voilà que derrière la grange, on retrouve le bois coupé l'an dernier.

bucherons

les bucherons

Ces fiers arbres que nous avions abattus vont trouver là un bel emploi...

Il y a fort à faire pour les plans, les outils.

Dès l'aube, les manœuvres sont là, près a suivre les ordres du maitre-artisan.

Le Darak connait bien son affaire et quand la journée s'achève, l'ouvrage est bien avancé.

Fabrication d'une échoppe

Peut-être pourrons nous profiter de l'ombrage et de l'abri pour le prochain marché, à Arville

Calendrier

Arville

jeudi 2 mai 2013

Calendrier 2013 [provisoire]

Une nouvelle saison va bientôt s'ouvrir. Pendant que la nature dort encore, les petites mains de la confrérie se préparent..

  • 27 février, animation pédagogique au centre social des quartiers Sud ( le Mans )


  • 19 mai marché médiéval d'Arville (41)
http://www.commanderie-arville.com/

  • 2-3 Juin--> Animation à St Cosmes en Vairais


  • 8-9 juin , les rendez-vous de la Quintefeuille à Pescheray (Le Breil Sur Merize 72 ).
http://www.pescheray.com/
  • 21 juillet animation médiévale au château de Sillé le Guillaume (72).
http://www.tourisme.sille-le-guillaume.fr


  • 31 aout -1 septembre, fête médiévale de St Calais (72)

Pescheray ; ARVILLE ; Calendrier

dimanche 17 mars 2013

Nouvel article: le Maine dans les décennies 1420 -1430 (partie 1)

Voici un petit article sur la guerre de 100 ans.

Le-Maine-dans-les-décennies-1420-1430-(première-partie)

hommes d'armes anglais

Bonne lecture.

samedi 19 janvier 2013

Film Saint Denis d'Anjou

Voici enfin le film tant attendu...
Merci à BRICE BARBIER et son équipe, à SETKA FILMS.

Merci aussi aux autres compagnies, associations et troupes qui ont participé à cet évènement.


La Bataille de MCVXLI de Saint Denis d’Anjou, (reconstituée les 26 et 27 mai MMXII)
Saint Denis D'Anjou.




Un hérault anglais vient avec son escorte pour lever l’appatis.
Les Bourgeois de Saint Denis d’Anjou refusent et chassent les « Anglois » sous une pluie de légumes pas frais.

Les « Anglois » reviennent en force au village et, après quelques petites escarmouches, obligent les villageois à se réfugier dans l’église.
Cette dernière est prise d’assaut et résiste jusqu’à l’arrivée des chevaliers angevines et manceaux.
"Les Goldons " sont repoussés et poursuivis par les paysans dionysiens jusqu’au « Clos des Halles ».

Tous les anglais se replient dans leur campement en emportant leur butin, leurs otages et en injuriant les Français.
Les archers se placent en position derrière la palissade, on ferme les portes lorsque les Français arrivent sur le champ de bataille.
Les troupes françaises se présentent en ordre de combat, cavaliers suivis de l’infanterie accompagnée d’un moine, des paysans, des bourgeois et du public.
Des pourparlers s’engagent en vain. Les portes de la palissade s’ouvrent et les otages sortent entravés ; des soldats anglais les égorgent, un otage cherche à se sauver ; il est abattu par le tir d’un trait à feu.
Soudain des bannières se lèvent dont celles de France, de Saint Denis d’Anjou et d’une seule gorge tous les Français crient : Montjoie Saint Denis, Montjoie Saint Denis, Montjoie Saint Denis…
Les canons parlent et enfument le champ de bataille ; les anglais répondent par leurs archers avec des salves de flèches, enfin l’assaut final est donné.
Les « Anglois » sont écrasés. La bannière anglaise est renversée et remplacée par la française.

Saint Denis d'Anjou

Film

- page 1 de 2